Les influences parentales

L’engagement parental, l’influence des parents sur le parcours scolaire, sur le développement des enfants, l’influence de la famille, l’influence parentale sur la personnalité des adolescents, l’expectative des parents, c’est un savant dosage de tout cela les « influences parentales ».

Des questions souvent restées sans réponse, des schémas que nous avons commencé à reproduire, une éducation qui nous paraissait être la bonne, celle qui nous a été transmise. D’ailleurs, qu’entendons-nous par élever ? Que recherche-t-on normalement pour nos enfants ? Que souhaitons-nous leur transmettre ? Avons-nous envie de les amener au plus haut ? Selon quel critère ? Que souhaitons-nous pour nos enfants ?

Une dissonance Soleil-Saturne peut indiquer un Surmoi sévère, qui résulte d’un père pesant, froid, dur, manquant de compréhension, qui avait probablement un père absent ou disparu prématurément. L’éducation reçue sévère ou trop laxiste donne un résultat souvent identique. C’est par cette instance que se fait la transmission familiale dans le modèle œdipien : « C’est ainsi que le Surmoi de l’enfant ne s’édifie pas, à vrai dire, sur le modèle des parents, mais sur celui du Surmoi parental ; il se remplit du même contenu, il devient porteur de la tradition, de tous les jugements de valeur… de génération en génération » (Freud, 1923, p. 150).

Le Surmoi nous permet de discriminer ce qui peut se faire, se dire, une intériorisation des interdits parentaux. L’être humain subit, en effet, durant son enfance, cette voix en nous qui dit “il ne faut pas”, une sorte de loi morale qui agit sur nous sans comprendre son origine.

Le Soleil régit la virilité, l’affirmation de soi, la personnalité. Vénus régit le sentiment tendre, Mars l’attrait physique, la Lune la part de rêve. Si un aspect est harmonique, nous évoluons sereinement, s’il est dissonant, il faudra faire un peu plus d’effort pour parvenir à le dépasser.

Ce transit par exemple d’Uranus avec notre Soleil natal, attendu parfois avec impatience, le moment où notre personnalité éclate, où nous agissons en toute indépendance, nous devenons autonomes et à ce moment précis, quel bonheur.

Nous sommes l’architecte de notre vie, nous en réalisons le plan. Et avec le temps des bonnes résolutions qui arrive à grand pas, c’est le meilleur moment pour se poser, repositionner, réfléchir.

Nous sommes influencés par les planètes, c’est lu et approuvé, certifié conforme ! Toutefois, gardons à l’esprit qu’il est toujours temps de rectifier le tir, de réajuster notre façon de faire, et surtout que « Les astres inclinent mais ne déterminent pas » Ptolémée.

Envie d’en savoir plus sur les influences parentales, l’orientation, ou tout autre sujet, n’hésitez plus !